La Mode et son système dénoncé par une des personnes les plus influentes de La Mode !

previsionniste de la mode

Li Edelkoort

Li Edelkoort exprime dans son manifeste “Anti_Fashion » en 2015 que le système de La Mode doit être repensé car il est devenu obsolète. Elle dénonce la presse, les écoles, les défilés, les créateurs … Elle défend une manière plus novatrice et écoresponsable de faire de la Mode. Ce manifeste a déjà donné lieu à 2 événements  “Anti_Fashion” à Marseille.

Li Edelkoort qui est une prévisionniste des modes et tendances futures très influente a fait l’analyse du “système  Mode”  actuel dont voici quelques extraits:

  •  le manque de connaissances des élèves face au tissu, face à la manière dont il fonctionne, comment les fibres réagissent lors de la couture… Un phénomène probablement lié à la disparition des ateliers, lieux où l’apprentissage de la couture devient un art, qui sont sacrifiés à cause de l’investissement trop important qu’ils représentent pour les écoles.”
  • l’appauvrissement des matières : Les matières sont totalement laissées pour compte. Plus préoccupées par l’investissement qu’elles réalisent que par la qualité des textiles, les marques se fournissent désormais dans des pays à bas coûts qui ne sont pas capables de reproduire la même richesse et la même diversité que les grandes entreprises de fibre, de fil et de textile européens….”
  • l’industrialisation de la conception : Toujours par soucis d’investissement, la conception des vêtements est confiée à des manufactures de pays à bas-salaires. Tout le monde le sait et pourtant personne ne boycotte ces marques qui utilisent des manufactures remplies de travailleurs sous-payés.
  • les écoles qui continuent à former de « petites vedettes », avec un manque de créativité des couturiers d’aujourd‘hui. “On leur apprend à fabriquer des images, une musique de défilé mais ni à concevoir une silhouette ni à réfléchir sur les tendances de la société.  Les écoles fabriquent des futures stars qui ignorent tout de leur métier. Sous la pression du marketing, les écoles livrent des étudiants cles en main et … sans idées.”
  • la fausse route du marketing : Le marketing se fait manipulateur pour pousser sans cesse les acheteurs à consommer avec pour seule perspective d’améliorer les bénéfices.Il a tué l’industrie de la Mode en la surexploitant, en faisant vivre aux designers un stress infernal (ils doivent tout faire) à la recherche de slogans  ou de balles images pour être “likées” !!! au détriment du vêtement fait pour être porté.
  •  la surenchère des défilés de Mode : tous les modèles ont le même physique et les pièces phares de la collection sont confiées à un mannequin star. Les meilleurs artistes, acteurs, musiciens du moment s’agglutinent aux premiers rangs pour se montrer et ne vivre finalement le spectacle qu’à travers leurs smartphones….
  • la publicite: le rouleau : « Un beau texte, un poème, une voix peuvent manquer. Un texte n’est-il pas important aujourd’hui ? Alors, où sont les mots ? », se demande Li, quand elle regarde les pubs qui s’agglutinent dans les magazines de mode. « Tout le crédit est donné aux photos, on peut les classer en trois catégories : acteurs célèbres, mannequins célèbres, photographes célèbres. Toutes les marques utilisent les mêmes décors, les mêmes scènes, les mêmes poses nonchalantes ». Il n’y a plus de surprise dans la pub et pourtant elle occupe trois-quarts de la place. D’ailleurs, Li confie que les pubs, elle les arrache, afin que les magazines soient plus légers quand elle les transporte.
  • repenser le vêtement : L’affirmation d’un style se fait sur la peau, sur son corps et ses cheveux, l’habit n’est plus le moyen d’affirmer sa personnalité puisque tout le monde porte la même chose ! Les consommateurs forment leurs garde-robes à partir de vêtement similaires. Tout s’échange, se loue, se transforme … Pour se créer un style, on assemble et mixe les pièces, une robe et un chapeau d’homme, les must-haves de l’année avec des pièces de collection … Le client s’improvise créateur. Il faut retrouver l’interêt pour  le vêtement lui-même: sa construction, sa forme le comportement de la matière.

…..

Li propose de  “rendre au travail sa dignité” et de “rendre le système plus humain” en créant des modes de consommation basés sur le partage avec un fonctionnement moins individualiste, de mettre en lumière la jeune création et aussi ceux qui travaillent dans l’envers du décor les “petites mains”,  les stylistes, marketeurs et journalistes mieux formés. Tout est à repenser et l’évènement Anti_Fashion est là comme une plateforme participative pour y réfléchir et créer un nouveau système.

L’ECOLE NATIONALE DE MODE ET MATIERE a choisi Li Edelkoort pour marraine, une conférence inaugurale y aura lieu le 9 octobre 2017 où Li  pourra exposer et appliquer je l’espère sa manière novatrice, écologique et responsable de faire de La Mode.

IMAGIN’ET VOUS salue  la clairvoyance de Li qui frappe juste et pointe clairement du doigt ce qui ne fonctionne plus.

IMAGIN’ET VOUS adhère totalement à cette analyse. Elle applique déjà cette manière de concevoir La Mode en proposant des formations individuelles sur-mesure et un travail de bureau d’étude textile personnalisé.